Leny Bernard, 13/03/2019

Disqus : No Comment

3 minutes de lecture

Leny, as-tu vu notre site ! Il s'est fait pirater !

C'est la réaction alarmée de Jérôme, m'interpellant la semaine dernière suite à la découverte de publicités outrageantes sur son site. Après quelques minutes j'ai compris la situation et pris la mesure de l'événement :

La bonne nouvelle d'abord : le site n'a pas été compromis, on ne parle pas de virus, de fuite de données ou d'une réelle menace, on est en sécurité, ouf

La terrible nouvelle, c'est que le site est devenu fou, presque tout seul et qu'on pouvait le prévenir

Le grand méchant dans l'histoire, c'est DISQUS. Tout d'un coup, il a envahi le site de Jérôme en y injectant, au dessus et en dessous du module de commentaires, 2 sections publicitaires. C'est terrible, DISQUS incarne tout ce qu'on aime en tant que développeur et client : un service en ligne gratuit qui permet de répondre en quelques minutes à un besoin basique, ici c'est la gestion des commentaires sur une page de blog par exemple. Avec un design uber frais et un marketing "à la cool", ce genre de produit peut paraître parfait jusqu'au jour où ils décident de faire évoluer leur business model et que l'offre gratuite est trop attractive...

Cette découverte a alimenté plusieurs discussions à l'agence ! Force est de constater que c'est plutôt bien joué de la part de Disqus car Jérôme, a sorti sa carte bancaire pour payer la rançon et ainsi arrêter que son site ne soit transformé en un pot au feu publicitaire sans queue ni tête.

Alors maintenant que le feu est éteint, que les publicités sont parties, l'heure est à la prise de recul et décision : De quand date le changement réel dans les conditions générales de la plateforme ? Je n'ai vu personne s'indigner à ce sujet ce qui me laisse penser que Disqus est, à priori (dites-moi si je me trompe), dans son bon droit et peut faire évoluer son offre gratuite en toute légalité (terms) afin d'y ajouter de la publicité Après une recherche de 10 minutes (https://alternativeto.net/software/disqus/?license=free), j'ai trouvé une alternative libre auto-hébergeable et installable via container Docker en quelques minutes, maintenue avec une communauté large et active, gratuit évidemment, sans vice caché, avec un design encore plus épuré et configurable... le produit s'appelle ISSO et je suis déjà extrêmement séduit.

Alors voilà, comme le précédent, cet édito parle de l'importance des logiciels libres et c'est parfois trop abstrait et ainsi compliqué de saisir réellement l'importance du sujet et notre responsabilité, en tant que professionnels du web, clients ou simples utilisateurs. Loin de moi l'idée de diaboliser Disqus ou les SAaS, la plupart font de l'excellent travail et je comprends aussi qu'on soit contraint de faire évoluer son offre.

Mais Disqus n'est qu'un tout petit exemple et si ces services sont indéniablement séduisants et que nous n'y restons pas insensibles en amateurs de beaux designs, d'outils boostant la créativité ou la productivité, chacun de nous doit comprendre les risques d'utiliser aveuglément les outils gratuits comme Disqus, Google drive, gmail, Facebook et être attentif pour garder le contrôle sur ses applications et bien sur sur ses données personnelles si on ne veut pas, un jour.

Bref, soyons acteurs à priori pour ne pas être des commentateurs surpris à posteriori.

comments powered by Disqus

Nos derniers articles