Paul Andrieux, 15/12/2020

Comment fêter Noël 2020 avec le Covid à l’aide de la co-conception et du Design Thinking ?

5 minutes de lecture

Noel est un instant particulier dans la vie familiale, un moment où l'on retrouve nos proches que l’on voit potentiellement assez rarement le reste de l’année et où l'on rattrape ce temps passé loin les uns des autres.

Cette année, avec la pandémie de coronavirus, cet instant de retrouvaille représente un défi, car cette ambition de convivialité se heurte aux exigences de prudence sanitaire.

Pour corser le tout, chacun a sa propre opinion sur la dangerosité du virus, et son propre attachement à ce que représentent pour lui les fêtes de fin d’année.

“Comment trouver une proposition de moment à la fois convivial, limitant les risques de contamination, avec des règles comprises et acceptées par tous.”


Les ateliers de co-conception nous servent à l’agence à organiser une réflexion collective autour des problématiques de nos clients, que ça soit dans la création d’un outil numérique, dans l’amélioration d’un workflow ou dans la communication avec une cible.

La problématique évoquée ci-dessus ressemble beaucoup à une problématique que peut nous soumettre un de nos clients, alors pourquoi pas utiliser nos outils de Design Thinking pour y répondre ?

J’ai donc pris l’initiative d’organiser une mini session de co-création avec ma propre famille, sur laquelle je vais revenir ici pour peut-être vous donner des idées !

D’emblée, j’ai pris en considération la cible, qui est constituée de mes parents et de leurs frères et sœurs et de leurs enfants. Soit une population de décideurs quinqua voir sexagénaire, tous confinés chez eux. Il a donc fallu penser à des ateliers à la fois en ligne et ergonomiquement accessibles. J’ai opté pour une invitation visio sur google meet, et à un support Mural.

Nous avons pris un moment en début de “réunion” pour que chacun crée son compte Mural, et c’est intéressant car des choses que je finis par ne plus voir m’ont sauté aux yeux une fois mis entre les mains de ces non-initiés : L’interface en anglais a été un frein pour mon oncle, le choix d’un mot de passe un gros défi pour la tante, la saisie de son adresse mail a été compliqué pour la mère, qui était persuadé d’avoir une adresse en @gmail.fr et non en @gmail.com…

Par la suite, la compréhension du fonctionnement de Mural a été plus facile, alors que je pensais que ça serait le gros point de frottement. J’ai choisi un atelier simple consistant à écrire ses idées dans des post-its, et tout le monde a bien compris comment faire assez rapidement.

Le premier atelier consistait en un brainstorming autour de l’idée suivante :

“Pour vous, c’est quoi Noël”


J’ai lancé un timer de 10min et activé le mode privé, afin que chacun puisse écrire autant de post-it que voulu sans voir ceux des autres.

Après avoir dévoilé tout les post-its, je me suis occupé de les réunir en grandes catégories, dont voici le résultat

Tout le monde étant bien familiarisé avec cet exercice, nous avons enchaîné sur un second brainstorm du même format, autour de la question suivante:

“Comment pouvons nous organiser un repas convivial réunissant la famille pour Noël, tout en respectant les conditions sanitaires ?”


J’ai cette fois-ci lancé un timer de 15min, que j’ai prolongé de 3min, pour que chacun procède de la même manière qu’à la première étape.

J’ai à nouveau réuni les post-its par catégorie, dont voici le résultat.

Tout en les triant, j’ai lu chacun des post-its un par un pour que les gens puissent s’étendre sur chacune de leur proposition, puis j’ai lancé une session de vote, pour que les idées les plus pertinentes ressortent.

En fin d’atelier, tout le monde a été ravi d’avoir non seulement pu s’exprimer sur sa vision des choses, mais aussi d’avoir pu trouver des solutions acceptées par tous.

Si j’avais organisé seul cet évènement, je pense que j’aurais fait des choix plus stricts, par exemple en séparant les familles sur des tables différentes ou en faisant des services séparés, mais finalement ces choix n’auraient pas été compris ni acceptés par tous, et le risque aurait-été de ne voir aucune règle réellement respectée une fois sur place.

Je suis très content d’avoir pu me servir avec succès de ces outils dans le cadre privé, sur une cible pas du tout initiée à ces pratiques. Ça confirme la pertinence du Design Thinking dans des domaines et auprès de populations très diverses, et je pense faire de nouveau appel à ces pratiques quand l’occasion se présentera en dehors du cadre pro.

comments powered by Disqus

Nos derniers articles